17 Sphères
dans une sphère

Dans cette œuvre, les sphères basculent en un mouvement lent et aléatoire, déversant leur contenu, l’eau ruisselle sur le miroir de l’acier poli, et semble en altérer subtilement les formes parfaites et les images qui s’y reflètent.

Pol Bury

D’origine belge, cofondateur des groupes Cobra et Art abstrait, Pol Bury réalise ses premières sculptures mobiles en 1953, sous l’influence d’Alexander Calder. En 1961, l’artiste s’installe à Paris. À partir des années 1970, il crée ses premières fontaines, l’acier inoxydable ou le cuivre poli deviennent alors ses matériaux de prédilection. Sa recherche se concentre désormais sur les mouvements lents variant à l’infini. Dès 1976, ses fontaines, constituées de formes récurrentes telles que le cylindre, la sphère-coupelle et le triangle, fonctionnent à l’énergie hydraulique. Autrefois silencieuses, elles sont dorénavant sonores.