Trophées

Dans le cadre d’une résidence avec l’association le mètre carré, Cristina Escobar a passé deux mois dans un camp de réfugiés à Lucca en Italie. Son œuvre Trophées composée de 40 pièces de marbre de Carrare, raconte la trajectoire de 40 hommes et femmes. Chacun trace sur une carte de la Méditerranée sa trajectoire, l’artiste la modélise en trois dimensions pour créer ces objets à l’aspect lisse et parfait, récompense d’une victoire au bout d’un long chemin… le marbre symbole de beauté et de pureté est aussi un matériau lourd, témoignant de la difficulté d’un tel périple, et faisant référence aux tombeaux.

L’œuvre de Cristina est souvent liée au déplacement, au voyage, peut-être de par sa propre condition d’insulaire née à Cuba, exilée en France. L’enfermement ainsi que le cercle sont des réflexions récurrentes dans son œuvre, dans ses aspects formels et conceptuels. Son esthétique minimaliste proche de la perfection est appuyée par le choix des matériaux comme le bois, le verre ou le cuivre. L’on peut ressentir sa formation académique dans la grande maîtrise du dessin et des formes, notamment dans son travail des volumes. Son attention à une certaine esthétique est là pour contrebalancer des propos engagés et souvent dénonciateurs. L’apparente perfection cache la brutalité des sujets abordés. Cristina Escobar joue ainsi sur les multiples perceptions que peut avoir le spectateur et le trouble suscité par cette beauté plastique.

Avec Trophées, 40 objets méticuleusement posés au sol, tel un inventaire de formes parfaites, cliniques, l’artiste confronte nos regards à un triste sujet d’actualité et continue de se pencher sur la société, sujet central de son travail.

Cristina Escobar

Née en 1977 à Cuba | Vit et travaille entre Nancy et Troyes (France)

Cristina Escobar est diplômée de l’Académie d’Arts plastiques (1996) et du Centre National d’Arts Plastiques de Santiago de Cuba (1998) et de l’École nationale Supérieure d’Art de Nancy (2006).
Son travail a été exposé en France (Nancy, Metz, Paris) à Londres et en Chine. Cristina Escobar s’intéresse aux fondements de notre société, les desseins du monde et les sources et conséquences des conflits et utopies. Elle développe une narration à partir d’objets du quotidien, de dessins, de sculptures et d’installations, mêlant la fiction à la réalité.

Site de l’artiste : cristinaescobar.net