Les Toupies
d’eau

Sans être activées véritablement, les premières Toupies évoquaient chez le spectateur l’idée d’un mouvement perpétuel. Les Toupies d’eau, réalisées en inox et installées dans un grand bassin, tournent tels des derviches. L’énergie produite par la pression hydraulique maintient un équilibre instable et précaire.

Ilana Isehayek

Ilana Isehayek, artiste d’origine canadienne, vit et travaille à Strasbourg. Elle conçoit ses œuvres en lien étroit avec le site qu’elle investit. Au cours des années 1990, elle explore l’univers du jeu et de l’aléatoire à travers un langage plastique rigoureux et sobre en recourant surtout au bois et à l’acier.