Concert de l'Ensemble Artefact

Tarif compris dans l’entrée (3 à 5€), réservation conseillée

Les six musiciens de l’ensemble Artefact n’ont eu qu’une seule galère dans leur vie : la musique classique. Leur enfance a été brutalement fauchée quand ils ont entendu :
« Et toi, que voudrais-tu faire comme instrument ?
– Moi ? De la guitare électrique, de la batterie, du rock, quoi !
– Mais enfin ils n’enseignent pas cela au conservatoire ! Tu feras de la musique classique ! »
Solfège, gammes, lecture de note, auditions et samedis soirs aux concerts, c’en était fini de leur insouciance et de leur oisiveté. Malheureusement très doués et encouragés par leurs parents, ils ont rapidement dû s’orienter vers une destinée professionnelle. De toute façon, toutes les soirées passées à travailler leur instrument au lieu de réviser leur bac les avaient définitivement éloignés d’une brillante carrière de chirurgien ou d’analyste financier.

Un beau jour, ils se sont rencontrés et ce fut un coup de foudre artistique. Ensemble, ils se sont enfermés des jours durant et ont joué les apprentis sorciers. Ils ont testé, gâché (parfois), réinterprété leur répertoire de musique de chambre et ont enfin découvert la formule magique : des techniques instrumentales aiguisées, des sensibilités complémentaires, des caractères bien trempés, imaginatifs et charismatiques et une touche de créativité décalée.
De cette forte alchimie est né l’Ensemble Artefact, un groupe multiforme de musiciens déchaînés et perfectionnistes, avec un look glam’ et une énergie rock, passionnés par toutes les musiques.

C’est ça, l’Ensemble Artefact : un cocktail explosif de musique classique et de musiciens très énervés!

Aujourd’hui, ils sont trois, Marion, Trami, et Maxime et ils nous ont promis de bien se comporter. En gage de leur bonne-foi, ils nous proposent un programme inspiré par l’eau et ses différentes représentations en forme de thème et variations où Schubert, Debussy, Fauré, Khatchaturian… nous enveloppent d’une chaude volupté et d’une quiétude lumineuse.

Marion Devaud au violon, Trami N’guyen au piano et Maxime Penard à la clarinette.