« L’art contemporain semble parfois guidé, voire façonné, par le bruit médiatique qu’il génère »

À toutes les époques, sans l’intervention du mécénat sous quelque forme que ce soit, rares seraient ceux
qui auraient réussi à traverser les siècles. François Schneider souhaite s’inscrire dans cette tradition en
menant un projet en phase avec son époque. Il désire ainsi venir en aide aux artistes contemporains
qui ont besoin d’être soutenus aujourd’hui pour, peut-être, être reconnus demain.

« L’art contemporain semble parfois guidé, voire façonné, par le bruit médiatique qu’il génère.
Loin de l’univers « spectacle » qui souvent gravite autour de l’art contemporain, nous consacrerons
notre énergie et nos moyens à permettre à de nouveaux talents de se faire connaître.

  • La première de nos ambitions consiste à faire découvrir le talent de créateurs inconnus.
    Nous donnerons une légitimité aux artistes que nous aurons retenus en leur apportant
    une caution importante, celle de notre jury composé d’experts reconnus mondialement.
    La rigueur et l’indépendance de leurs délibérations construiront la valeur de cette caution.
    Par ailleurs, l’attention que nous consacrerons à la mise en valeur des œuvres,
    à la présentation de nos expositions et à la communication sous toutes ses formes,
    devra nous faire apparaître comme un acteur utile dans le monde de l’art.
  • Notre second objectif est de rapprocher le public de l’art contemporain. En choisissant un thème
    unique pour notre lieu, nous pourrons plus facilement faire ressentir à nos contemporains,
    et en particulier aux plus jeunes d’entre eux, des émotions et des perceptions nouvelles.
    L’eau, sujet commun à toutes les œuvres exposées, sera le fil d’Ariane qui guidera les visiteurs
    en les aidant à mieux comprendre la diversité des regards sur le monde qui nous environne,
    la richesse des sensibilités qui le composent, le registre infini de l’imaginaire d’artistes
    de toutes origines et de toutes cultures. Si, de surcroît, la renommée vient un jour
    couronner notre action, alors, nous pourrons penser que nos objectifs auront été atteints,
    bien au-delà de nos attentes.
    »

 

François Schneider